Sortir ici et a
Bilan de La Folle Journée de Nantes, la métropole française de la musique classique

Pierre Aimar

La Folle Journée de Nantes est née il y a 25 ans de la conjonction de deux visionnaires : René Martin, directeur artisitque, voulant ouvrir la musique classique au plus grand nombre et de Jean-Marc Ayrault alors maire de Nantes, convaincu qu’un événement culturel pouvait être le moteur du développement économique et touristique de sa ville. Cette marque nantaise, portée aujourd’hui par Johanna Rolland, actuelle maire de Nantes a permis au festival de devenir le plus grand rendez-vous de la musique classique en France.

Les chiffres fous de La Folle Journée 2019 - 5 jours, du 30 janvier au 3 février 2019
A la Cité des Congrès et au lieu unique, Scène Nationale
50 000 personnes par jour le week-end
10 000 scolaires
Des tarifs de 0 à 30 euros
132 100 billets délivrés sur 138 000 en vente dont 10% de billets achetés par les jeunes
Et 10% de billets aux tarifs spécifiques
Soit 95% de fréquentation totale
Pour 317 concerts de 45 mn
Avec 2 500 artistes
Et 2 800 nuitées
7 600 repas
19 tonnes d’instruments !

« La Folle Journée de Nantes est une vague vertigineuse ! »
« C’est le festival le plus fou, confie Joëlle Kerivin, directrice générale de La Folle Journée, car on est les seuls à proposer autant de concerts, dans une temporalité aussi courte : sur 5 jours, nous proposons 317 concerts, c’est donc fou à tous les niveaux. Fou en termes de programmation, d’organisation (150 bénévoles et plus de 500 professionnels et techniciens), d’accueil des publics avec plus de 150.00 personnes (près de 50.000 festivaliers par jour le week-end). Bref, c’est une vague vertigineuse ! »

Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage...
« Dans Folle Journée, il y a poésie, démesure, passion et … voyage. »

Le thème de cette 25e édition « Carnets de voyage » a rendu hommage aux plus grands compositeurs classiques inspirés par la culture de l’Autre, comme Liszt, Mendelssohn ou Berlioz qui ont parcouru l'Europe à différentes époques. Des compositeurs dont la vie a été marquée par la mer - Nikolaï Rimsky-Korsakov, Albert Roussel, Antoine Mariotte et Jean Cras et « qui ont créé des œuvres intemporelles à l’occasion de leurs voyages. À toutes les époques, les compositeurs en quête de nouveaux langages se sont aventurés sur des terres étrangères pour intégrer dans leur création nombre d’éléments puisés dans d’autres cultures », rappelle René Martin, directeur artistique.

Le voyage se fait aussi grâce aux artistes venus du monde entier comme le violoniste franco-serbe Nemanja Radulovic, l'Orchestre National Symphonique du Tatarstan, l’orchestre des Jeunes de l’Oural, l’ensemble canadien, le Collectif9, Signum Saxophone Quartet, l’ensemble Corse Tavagna, David Chalmin, Massimo Pupillo et Thighpaulsandra, musiciens cultes de la scène expérimentale, et bien d'autres encore.

« Nantes et La Folle Journée, un terrain d’innovations culturelles et artistiques »
« La Folle Journée, souligne Joëlle Kerivin, c’est 80% de musique classique, avec des incursions vers les musiques traditionnelles et actuelles. C’est là que se trouve sa valeur, sa singularité et son renouveau. Nous sommes soucieux d’ouvrir la musique classique à d’autres genres musicaux, de créer des passerelles avec d’autres grands événements culturels de la Région, de brasser les musiques pour faire de Nantes et de La Folle Journée, un terrain d’innovations culturelles et artistiques ».

La Folle Journée solidaire
Trois valeurs sont devenues les principes fondateurs de La Folle Journée de Nantes : Bienveillance, Respect et Ouverture. « Trois valeurs que nous n’avons de cesse de rappeler mais surtout de mettre en œuvre : accessibilité de toutes et de tous et recherche de dispositifs innovants, accompagnement des publics, action culturelle envers ceux qui sont plus fragiles et aussi remise en question de nos certitudes. » précise Joëlle Kerivin, directrice générale de La Folle Journée

« Pionnière et leader en termes de sensibilisation des publics » !
Pionnière et leader en termes de sensibilisation des publics et d’accessibilité pour tous, sa stratégie a franchi un nouveau cap de fidélisation et de renouvellement des publics en ciblant les mélomanes tout comme les publics moins avertis (jeunes, familles) grâce au Fonds de dotation pour le développement culturel.

Le Fonds de dotation œuvre pour l'accompagnement à la pratique et à la sensibilisation musicale, favorise l'accessibilité financière des concerts du festival avec La Folle Journée Solidaire, soutient l'émergence artistique et la jeune création. Avec des ateliers, parcours, des financements d'instruments et la mise à disposition de places à 4 € sur une vaste sélection de concerts, il s'adresse à toutes et tous, et en premier lieu aux scolaires, aux jeunes adultes et aux personnes en situation de handicap ou de fragilité.

10% de billets achetés par les jeunes et 10% de billets aux tarifs spécifiques.
« La Folle Journée donne la parole aux jeunes »
Le Fonds de dotation a imaginé, avec l’Université de Nantes et les médias partenaires, un parcours musical pour les étudiantes et étudiants de la licence Philosophie-Musique leur permettant de devenir apprentis journalistes musicaux, le temps du festival. Retrouvez leurs chroniques quotidiennes sur le site de La Folle Journée de Nantes.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :