Sortir ici et a
Genève, Grand Théâtre : Matthias Goerne, baryton, le romantisme. Récital le 5/11/20

Grand Théâtre de Genève

Le Grand Théâtre de Genève invite une référence parmi les barytons allemands, Matthias Goerne, pour un récital romantique le 5 novembre, avec au programme Schubert et Beethoven, dont on fête les 250 ans de sa naissance.

Retour aux sources du Lied : avec son récital, Matthias Goerne emmène le public au premier cycle du genre, composé en 1815-16, An die ferne Geliebte (à la bien-aimée lointaine), avec Alexander Schmalcz au piano. Ensemble, ils donneront aussi une des premières mélodies romantiques allemandes Schwanengesang (Chant du cygne) de Schubert. Si An die ferne Geliebte est un cycle à jouer d’un seul tenant, où le thème initial termine la boucle, il en est autrement du Schwanengesang où les 14 chants peuvent se donner séparément. Avec l’éloignement contraint, la distance sociale ainsi que le chant du cygne comme évocation d’un avenir suspendu, les thèmes du programme s’inscrivent en résonance de l’actualité.

Avec son timbre délicatement voilé et son talent de diseur de la poésie allemande, Matthias Goerne est la voix pour le Lied, lui qui l’a enseigné plusieurs années à l’académie de Düsseldorf. De Schubert, il a enregistré une large sélection personnelle gravée chez harmonia mundi. Edita Gruberova ou Peter Schreier, Alexander Schmalcz s’est produit avec les stars vocales et fréquente les plus grandes scènes, notamment la Scala, le Wiener Staatsoper et le Théâtre du Châtelet.



Matthias Goerne, baryton
Alexander Schmalcz, piano
Le jeudi 5 novembre 2020 à 20h
Grand Théâtre de Genève
gtg.ch/saison-20-21/matthias-goerne


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :


Edité par Sortir ici et ailleurs
N° Siret : 830 705 273 00019
8, allée des Marronniers - 07500 Guilherand-Granges
Directeur de la publication : Pierre Aimar