Sortir ici et a
Paris, Galerie Orenda Art International : L’arbre en lévitation, exposition de Roland De Leu, du 11 octobre au 17 novembre 2018

Pierre Aimar

En cet automne 2018, la Galerie Orenda accueille le peintre et sculpteur Roland de Leu, architecte de formation et virtuose du dessin.

Imprégné des tonalités des peintres flamands du dix-septième siècle,cet artiste né à Bruxelles dans une famille de décorateurs, peintres et écrivains, adopte avec aisance différents modes d’expression, avec une prédilection, dans cette exposition, pour la sculpture sur bois, et la peinture et le dessin inspirés par l’ombre portée des arbres.

Les sculptures de Roland De Leu couvrent une large gamme, entre petits et grands formats, avec de grandes figures en majesté telles que son « Mazarin ». Ses sculptures, petites ou grandes, excellent à camper des personnages (César, Le Corbusier, l’Urbaniste). Avec ses petits formats, enchâssés dans des vitrines, il donne libre cours à sa formation d’architecte en combinant les matériaux, construisant des assemblages insolites d’esquisses, de dessins et de collages intégrant de délicats feuilletages de bois sculpté.

Les dessins et peintures de l’artiste se caractérisent par un jeu de couleurs subtil - du noir, du gris, du fusain, de la sanguine et de la mine de plomb. Comme le souligne Elizabeth Couturier dans le beau catalogue qui accompagne l’exposition, les arbres de Roland De Leu « présentent une silhouette opulente, un feuillage ébouriffé, des contours généreux ». Ils sont auréolés de fines hachures et leurs couleurs fondues, comme en suspension, laissent entrevoir une luminosité subtile, font espérer un « événement », une révélation. Ils sont une construction évanescente de feuillages, une méditation poétique et semblent s’envoler pour rejoindre les nuages, dans une envolée de clairs-obscurs.

Libérés de leurs troncs, affranchis de leurs racines, les arbres de Roland De Leu, deviennent personnages, messagers, invitations à l’envol. Dans ces champs du départ ou célébrations d’un retour, évocations mémorielles, cérémonies ou nostalgies intimes, arbres et conscience semblent mêlés. Représentations subtiles des métamorphoses des saisons (« Vers l’automne »,« Brumes nocturnes ») mais aussi de la force révélatrice de la Nature, ces œuvres expriment la mélancolie ou la fantaisie poétique de l’artiste. Un univers de frondaisons,porteur de songes, révélateur des frémissements de la vie intérieure.

Pratique
Orenda Art International
54 rue de Verneuil- 75007, Paris
www.orenda-art.com
Tel : 01 49 26 90 09 ou 06 73 79 45 18



Commentaires (0)
Nouveau commentaire :