Sortir ici et a
Quatre films sélectionnés à Cannes 2019 coproduits par Auvergne-Rhône-Alpes

Pierre Aimar

La Région Auvergne-Rhône-Alpes en force auprès des nouveaux talents !

Quatre films coproduits par Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma et tournés en région Auvergne-Rhône-Alpes présentés au Festival de Cannes :
- Sibyl de Justine Triet
- Alice et le maire de Nicolas Pariser
- Les particules de Blaise Harrison
- J’ai perdu mon corps de Jérémy Clapin

La Région Auvergne-Rhône-Alpes accompagne l’émergence
Ces quatre sélections cannoises témoignent de l’engagement de la Région Auvergne-Rhône-Alpes à accompagner des talents émergents en fiction et en animation.

- Sibyl, 3e film de Justine Triet, présenté en compétition à la Sélection officielle.
Après deux longs-métrages remarqués, La Bataille de Solférino, sélectionné à l'ACID en 2013 et nommé aux César en 2014 dans la catégorie Meilleur premier film, et Victoria, film d'ouverture de la Semaine de la critique en 2016, nommés 5 fois aux César et véritable succès public, Justine Triet revient à Cannes avec une comédie dramatique. La présentation de SIBYL en Sélection officielle parachève la trajectoire de cette réalisatrice prometteuse.
Le film a été tourné en partie en studio à Villeurbanne en juin 2018, au Pôle PIXEL où 3 studios accueillent des tournages de longs-métrages et de séries.

Projection officielle > Vendredi 24 mai à 19h30 - Grand Théâtre Lumière
Sortie France > Vendredi 24 mai 2019


- Alice et le maire, 2e film de Nicolas Pariser, à la Quinzaine des réalisateurs.
Après plusieurs courts-métrages remarqués et traitant déjà du monde politique – comme Le jour où Ségolène Royal a gagné ou La République –, Nicolas Pariser a reçu en 2015 le Prix Louis-Delluc du Meilleur premier film pour Le Grand Jeu. Pour son deuxième long-métrage, le réalisateur a choisi de tourner entièrement à Lyon, du 20 août au 4 octobre 2018.

Projection officielle > Samedi 18 mai à 17h45 - Théâtre de la Croisette
Sortie France > le 2 octobre 2019


- Les Particules, 1er film de fiction de Blaise Harrison, à la Quinzaine des réalisateurs et en lice pour la Caméra d’or.
Réalisateur de cinq films documentaires, Blaise Harrison se lance dans la fiction avec ce premier long-métrage. Déjà remarqué à la Quinzaine des réalisateurs en 2011 avec son documentaire Armand 15 ans l'été, Blaise Harrison retrouve cette année la sélection cannoise.
Le film, un drame qui emprunte les codes du fantastique, a été entièrement tourné dans le Pays de Gex (Ain) de janvier à mars 2018, avec des acteurs non-professionnels découverts en région.

Projection officielle > Mercredi 22 mai à 11h45 - Théâtre de la Croisette
Sortie France > le 5 juin 2019


- J’ai perdu mon corps, 1er long-métrage de fiction de Jérémy Clapin, à la Semaine de la critique et en lice pour la Caméra d’or.
Après plusieurs courts-métrages primés dans de nombreux festivals, dont le multi-récompensé Skhizein (4 prix, 7 nominations), Jérémy Clapin présente son premier long-métrage d'animation, une adaptation du roman Happy Hand de Guillaume Laurant (célèbre scénariste de Jean-Pierre Jeunet), à destination d'un public ados/adultes.
Le layout, les décors et l'animation 2D ont été fabriqués à Villeurbanne à Xilam Studio, studio majeur de l’animation européenne en série et long-métrage, installé depuis 2017 sur le Pôle PIXEL.

Projection officielle > Vendredi 17 mai à 11h30 - Espace Miramar
Sortie France > le 6 novembre 2019

Reflet de la diversité d’action d’un territoire en matière de cinéma
Une comédie dramatique tournée en studio, une fiction politique tournée à Lyon avec des comédiens reconnus, un premier film tourné dans le Pays de Gex (Ain) avec des acteurs non-professionnels, un film d’animation fabriqué en région lyonnaise, ces quatre films témoignent de la capacité de la Région à accompagner les nouvelles générations du cinéma français dans leur plus grande diversité.

Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma, un fonds de coproduction régional atypique
Les quatre films en sélection à Cannes ont été soutenus par Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma, fonds régional de coproduction destiné à financer et à accompagner le développement, la production et la diffusion de films de long-métrage dont une part significative de la production du projet se situe en région.
Chaque année, avec une capacité d'investissement d'un peu plus de 3 millions €, constituée par des apports de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et du CNC, Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma investit dans la production de 12 à 15 films en contrepartie d'un pourcentage sur les recettes. En 28 ans, ce sont plus de 300 films qui ont été coproduits !

- SIBYL : 137 000 € investis / budget du film : 6,2 M €
- ALICE ET LE MAIRE : 200 000 € investis / budget du film : 4,9 M €
- LES PARTICULES : 250 000 € investis / budget du film : 2,3 M €
- J’AI PERDU MON CORPS : 300 000 € investis / budget du film : 4,75 M €
Ces films rapporte environ 2,5 fois le montant investi et ont généré 7 millions € de dépenses sur le territoire dont de nombreux emplois techniques et artistiques.

La Région Auvergne-Rhône-Alpes, la plus belle adresse du cinéma
Ces quatre sélections mettent en valeur la vitalité de la filière cinéma en Auvergne-Rhône-Alpes. Avec ses cinq pôles d'activités dédiés à l'image, la Région a su construire une vraie politique cinéma qui s’investit à toutes les étapes de la chaîne : la formation, l’écriture et le développement des projets (avec le Bureau des auteurs d’Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma et ses différentes aides), la production (fonds de 3 millions €), la diffusion avec le plus grand nombre de salles recensées sur une région et un réseau de festivals qui regroupe des festivals internationaux tels que le Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand, le Festival d’animation d’Annecy et le Festival Lumière.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :